Dialogue pas très sociable



>En filettant un flétan
>j'ai pensé à vous,
>athlète tout autant
>que Saku Koivu


Pas tout à fait compris du premier coup car je ne savais pas qui
était Saku "Kwavu" jusqu'à je me rappelle tout à coup qu'il fallait lire
Koïvu, le joueur d'hockey n'est-ce pas ?

Je parle du poisson bien sûr,le comparant à Koivu, le finlandais volant. C'est un athlète remaquable chez qui l'oeil gauche à la puberté migre vers le côté droit, la face sombre de ce poisson plat, laissant le côté gauche tout blanc, de sorte que lorsque le flétan quitte le fond un instant pour se taper un poissonneau, celui qui est en-dessous voit blanc sur blanc, tandis que le prédateur qui rôde au-dessus voit gris sur gris.Le flétan n'a d'ennemi que certains gros phoques, les orcas, Tom et moi-même, en ayant pris pour 40 livres en 2 jours. Koivu par contre a plus d'ennemi sur la glace. Comme Lance Armstrong, il a vaincu le cancer.

Je ne vous ai pas dit que je ne lisais jamais les journaux, que je
n'écoutais aucune nouvelle à la radio ou à la télé, même pas la chaîne
météo, que je savais pas jusqu'à tout récemment l'existence de "Law and
Order", une émission qui dure depuis 15 ou16 ans.

Idem:"Law and Order", de nom seulement. Par contre, sans trop savoir pourquoi, je connais la moitié des membres du congrès américain et pratiquement tous les sénateurs. Je connais personellement tous les Bush et reçoit toujours des cartes de Noel de Barbara. GHB(le père) m'a battu méchamment au tennis (il me déteste...comme il détestait Trudeau d'ailleurs). A cause d'un marriage maintenant périmé j'ai passé plusieurs jours au "compound des Bush" à Kenneybunkport. Je n'ai jamais regardé un seul soap, pas même une seule fois, mais je connais l'histoire américaine, la finlande et les Caraibes de fond en comble. J'ai fait au moins $500 aucours des années en gageant avec des voisins de siège sur des avions qu'il ne pourraient me nommer 40 états américains en 10 minutes. Inmanquablement il me crachent le $10 et s'excusent devant le canadien que je suis de leur impardonable ignorance.

J'ai d'autres caractéristiques bizarres : dans un match de final
de tennis avec je-ne-sais-plus-qui, je me suis endormi parce que nous
étions assis au soleil ; quand je suis allé au hockey, la dernière fois,
Guy Lafleur avait compté trois buts; quand je passe dans un parc où il y a
des jeunes qui jouent au baseball, je m'assieds et regarde toute la partie
ou ce qu'il en reste mais je saurai vous dire le nom de trois joueurs de
baseball professionels même si ma vie en dépendait ; un jour, quand on m'a
parlé de Villeneuve, j'ai dit : "Il n'est pas mort ?" mais on m'a expliqué
que c'était de son fils qui était au volant ; je n'ai jamais chaussé des
patins, ni à glace, ni à roues alignées ; je n'ai de toute ma vie pratiqué
un sport hormis, si c'en est un, la bicyclette ; on m'a déjà traîné une
fois à une partie de pêche mais je suis resté enfermé dans le chalet ; je
ne me suis jamais baigné dans une rivière ou un lac ; je n'ai jamais bu du
gin ni de vins autres que français et italiens sauf une fois, du chilien,
au Mexique ; je me suis déjà tapé, en une seule session, tout le Ring de
Wagner (19 heures).


Ça je peux comprendre. Quel vin chilien au Mexique. Quelle année? Quel Ring était-ce? Les voix et l'orchestre SVP. Se peut-il...? Non. Moi monsieur j'étais à Bayreuth pour le Ring de Barenboim, pas le meilleur mais très impressionnant sous la pluie et le tonnerre un certain soir.

Pas très sociable non plus : trois heures, max, avec n'importe
qui. - Une fois, dans le sud de la France où j'avais loué une maison, des
amis sont venus nous rendre visite. Trois jours. Au bout de la deuxième
journée, je me suis excusé pour m'enfermer dans ma chambre quelques heures.
Et il m'est arrivé de ne pas dire un mot (c'est ma femme qui me l'a appris)
pendant quatre jours.

Là aussi je vous suis de prêt. Ma femme et moi somme très peu sociables quoiques tous les deux acteurs excellents "quand il le faut". Là ou je vous tiens, c'est toute une année sur les routes d'Amérique sans parler à personne. Je voyageais avec une Smith-Corona portable et passait le plus clair de mon temps à chasser les références d'une bibliothèque à l'autre (Miller, Dos Passos, Cendrars, etc), lisant les correspondances originales avec des gants de coton. Pour ça je travaillais 12 heures dans un Car Wash puis je m'achetais un gros 7-Up et un gros Baloney et pour trois jours je rotais en sourdine dans la biblio de Chicago, celles de Los Angeles, New York, Vancouver et New Orleans. J'ai trouvé des trucs remarquables tout en prononcant un total de 30-40 phrases en un an.

Mais : je peux vous parler de Proust, de Gide, de Satchmo, de
Jackson Pollock et de Mayol pendant des heures ou donner une conférence sur
l'assurance informatique à deux heures d'avis.

Pollock j'ai découvert par le film de Harris. Sa peinture je la connaissais, j'en appréciais la "fractalité", également chez les suiveux comme Riopelle. Gide et Proust, jamais bien goûté ( matière scolaire!) Mayol, YES! grâce à vous. Assurance informatique...ayoye!, pas ce soir!

J'ai appris à conduire une auto à 25 ans, monté mon premier ordi
avec un fer à souder, connu le machine language d'un Commodore 64 par
coeur. J'ai toujours sur mon bureau une trentaine (deux douzaines et plus)
de crayons à mine affilées comme des couteaux, mes cds sont classés par
numéros, ceux que je leur ai donnés quand je les ai transformés en fichiers
mp3, mes disques par couleurs car je me souviens toujours de celles de
leurs pochettes, mes livres par éditeurs. Je possède plus de mille CDs,
deux mille longs-jeux (dont une cinquantaine de 10", environ 500 78t mais
pas de système de son. Tous mes cintres ont la même forme et la même
couleurs mais de trois modèles différents : un pour les chemises et
chandails sauf ceux en laine, un pour les vestons et les chandails de laine
et un troisième pour les pantalons.pantalons.. Je n'ai jamais eu ni porté
de chemises à manches courtes. Je possède onze chapeaux et quatre
parapluies. Ma vaisselle est blanche ; toute ma vaisselle excepté les
verres qui ont tous la même forme et je ne bois jamais deux fois dans le
même verre. Ma montre-bracelet de tous les jours est une Seiko Mickey Mouse
et je ne porte des bas que du premier septembre au premier juin. - Quelle
que soit l'heure du jour ou de la nuit, si vous sonnez chez moi, je vous
recevrai avec des pantalons et une chemise. Je ne sors jamais de la maison,
même pour aller porter des déchets au bout du corridor sans avoir : et un
t-shirt, et une chemise. - Je n'ai jamais habité une maison ou un
appartement en contact avec plus qu'un voisin. Je ne rentre jamais dans un
salon funéraire ni ne visite personne à l'hôpital. Dans une église je
m'assieds toujours dans le dernier banc, à l'arrière et, préférablement du
côté droit.
Bon OK, vous gagnez...Merci pour le matériel magnifique pour notre oeuvre. Moi aussi en plus du latin et du grec je connais plusieurs language,superficiellement tout-au-moins, le finnois, l'arabe moderne, le mandarin, le vietnamien, l'italien et l'espagnol, fortran, cobol, C++, Perl, SQL, Visual Basic, Java, Javascript,PHP et apres avoir monté un gros Hi-Fi Heatkit j'ai monté un des tout premiers Altair, basé sur la puce 8080 de Intel. Une vraie merde sans veritable carte mère, 5 cartes relièes par des connecteurs S-100, une ruche d'abeille pleine de court-cirtuits possibles. Pour faire 2 + 2 fallait apprendre le Altair BASIC et mettre une demi-heure à flipper des commutateurs. En 76 j'ai tout mis ça à la poubelle et je suis allé travaillé au Moyen Orient et en Afrique du Nord. Par contre je suis revenu au fer a souder plus tard pour booster des modems et créer des automatismes sur mes machines et inventions.

> Paul, un poème pour votre étudiante, un bel extrait de Cendrars. Je n'ai jamais lu du Cendrars parce qu'il lui manquait un bras..J'ai par contre lu Homère, même s'il était aveugle. Je lis encore le latin mais je ne l'ai jamais écrit. Je possède une trentaine de dictionnaires dont le Grand Robert et le Grand Larousse (deux éditions) de même que six ou grammaires (dont deux
latines).

Ca me fait penser. J'avais oublié Palestrina et ses chants polyphoniques. Je connais toute ma partition de soprano par coeur pour une de ses messes.

Pendant longtemps je me suis servi d'un boulier chinois pour
compter et puis pendant plusieurs années, j'ai été un virtuose de la règle
à calcul.

Moi itou, celle de mon père, bambou ivoire. Je me suis fait un devoir de l'étudier et de l'utiliser sous toutes ses coutures. Par contre dans mes travaux d'été en arpentage, j'ai fait tous les grands polygones du sud des cantons de l'est avec Leon Desrochers et son fils, de Granby. Les jours de pluie, on restait au bureau et on calculait nos geometries avec une table de logarithmes à 13 décimales pendant que la vieille madame Desrochers verifiait nos rubans de machine à additionner mesurant parfois 8-10 pîeds de long. Tous ces affreux métiers de jadis (arpenteurs, comptables, estimateurs etc) sont devenus aujourd'hui des métiers amusants comme tout grâce à l'informatique...et aux nouveaux theodolithes electroniques. Par contre ya plus tellement de plaisir à faire curé ou bonne soeur!

Mes télévisions n'ont jamais dépassé 19". Régulièrement, je jette tout ce que j'ai écrit. Je n'ai qu'une seule bande dessinée : Tintin dans le Sceptre d'Ottokar. Et seulement pour le dessin de la bataille qu'on trouve au milieu.

Là vous m'intriguez. Quelle bataille? La Syldavie, c'est en partie la Moldavie familière et cette province étrange de la Roumanie ou le véritable Compte Dracula empalait ses victimes...je l'ai sur le bout de la langue....La Transylvanie et la Wallachie

J'ai un ami avec qui je discute de cinéma, un autre pour
l'histoire, un troisième pour la littérature.

OK, Vous en avez un quatrième pour parler aviation, cosmologie, pèche, péché et ...le catalogue de Canadian Tire que j'ai déja connu par coeur (mon père, ingénieur chimiste chez Seagram et Schenley, décida en 54 de fonder la franchise Canadian Tire de Granby qu'il vendit en 64 pour plusieurs millions. Il retourna travailler comme ingenieur chez Titanium a Varennes, mais rouillé, surmené, alcoolique, se suicida par pendaison dans son garage. Nous apprimes plus tard qu'il était sur le point d'être congédié. Avec son fric, il coulait acheter une île aux Caraibes mais ma màre lui vait dit: "Albert, calvaire, tu vas te saouler la gueule toute la journée avec tes nègres et ya rien qui va se construire. Retourne sur le marché de travail. Ce qu'il fit pour 2 mois"

Aussi je suis expert sur NASDAQ et bon technologiste. J'ai ecrit un programme 3D "from scratch" , avec toutes les matrices et tous les fort complexes calculs (ligne cachées, perspective, modelé etc...). Il a servi à creer et dessiner en 3D plus de 7000 escaliers tous differents, les dimensionner etc... stairframe.com Sur ce point, je suis intrigué que vous attendiez Vista pour le meta-data alors que ça fonctionne a merveille avec mp3. Tiens je vous envoie un Mayol volontairement équipé de 40 parametres-bidons que vous pourrez ouvrir avec iTunes ou Media Player. On peut en mettre 256, c'Est a dire la couleur des chaussettes de la grand mère de Mayol et la date de sa premiere communion dans le Poitou.

Je me lève entre trois et quatre heures du matin sauf les samedis
et dimanches où je vais la grasse matinée jusqu'à vers cinq heures et quand
je suis en vacances, comme ce sera le cas en septembre, mes journées ont
habituellement trente-six heures : douze pour dormir et les vingt-quatre
autres pour visiter, bouquiner, marcher et lire ou écrire (quand tout est
fermé).
La on se ressemble beaucoup. Ajouter une heure partout...plus décalage horaire de 3 heures.

Je lis des romans policiers mais au trois-quart seulement : jamais
la fin exception faite des Sherlock Holmes (56 short stories et 4
nouvelles) que je relis à tous les ans.

Je ne lis plus sinon des magazines et des blogues, des receuils de short stories (Crane, Fitzgerald, London, etc..)

Je connais Finnegans' Wake d'un bout à l'autre et je peux, par
coeur, vous en citer des passages entiers.

Comment faites-vous? Imbuvable. Et je déteste les Irlandais,les reels et les leprechaums. J'ai toujours prié pour l'Armée Anglaise. Ils n'ont pas de grands savants, musiciens, cineastes, marques d'auto, parfums, ...OK il y a bien Bono, un bon gars, mais franchement Finnegan c'est pas un peu de la poudre aux yeux?

Je n'ai jamais appris à compter en anglais même au primaire que
j'ai fait en anglais. Je savais lire avant d'aller à l'école où je suis entré à cinq ans
et demi.

J'ai eu mon bac en pédagogie à 19 ans mais je n'ai enseigné que
deux semaines.

Au cours de cinquante-cinq ans, je n'ai une que quatre adresses et
ça fait douze ans que je demeure au même endroit.

À Paris, je ne m'assieds jamais dans les cafés mais dans les
parcs, oui.

Et puis beaucoup d'autres choses mais ce sera suffisant, je crois.
Toujours pour votre short story.

Suffisant...suffisant...chenapan! Jamais de la vie. Faut dire a quoi vous pensez quand vous êtes assis dans un banc d'église, en arriere a droite, a quoi vous revez sur un banc de parc au Luxembourg, que comptiez vous avec votre regle a calcul , la marque de votre premiere auto, le rituel auquel vous vous astreignez pour vous soumettre a un examen de la prostate, comment vous commandez votre sandwich a l'oeuf frit a Lyon, par exemple (termes exacts svp) Vous ne vous en tirerez pas aussi facilement. Ce blogue vous donne la latitude de creer vos propres entrees facilement.

;-)

Et hop !

Et Hop mon oeil! Le public en redemande. La marque de vos chaussettes. Et ces chapeaux. Details. Pour les verres toujours renouvelés, vous les cassez à la Russe ou quoi? On veut savoir. Le dessin ou la photo (scan) de vos cintres serait tres apprécié. Un photo suffirait par contre car nous avons une equipe d'infographes travaillant sur les illustrations.

3 comments:

Anonymous said...

Superb blog post, I have book marked this internet site so ideally I’ll see much more on this subject in the foreseeable future!

Anonymous said...

nice post. thanks.

Anonymous said...

Il semble que vous soyez un expert dans ce domaine, vos remarques sont tres interessantes, merci.

- Daniel